A week on my way #5 - Paris

De retour sur mon île avec plein de microbes parisiens, je reprends doucement et difficilement le rythme du travail et de la vie, en plein décalage horaire grâce au changement d'heure, j'ai l'impression d'être partie à l'autre bout du monde tellement je rentre vide de tout.
C'est la première fois que je me promène dans Paris sans mon appareil photo, où je n'ai pas le temps de prendre le temps... Je devais me rendre à des expositions comme Nikki de St Phalle, la FIAC, ou encore Les Mayas mais ma santé m'a dépassé. Dommage, car j'aurais tellement aimé arrêter le temps et profiter de la douceur de ce mois d'octobre pour flâner.
Ma semaine parisienne a débuté sous un soleil de plomb, 25°c le week-end de mon arrivée, et ma valise qui fait la gueule avec ses 10 kilos de pulls, bottes et pantalons... je n'avais jamais vu un tel temps à Paris au mois d'octobre.
J'ai profité tout de même du début de semaine pour faire du shopping, tester quelques bonnes adresses et accompagner mon chéri au Mondial de l'Automobile.

Nous avons commencé par un très bon brunch chez Marcel, un endroit typiquement parisien qui sait recevoir et mettre dans l'ambiance. J'y ai mangé des oeufs bénédictes à tomber à la renverse.
Ensuite promenade dans le quartier, arrêt obligatoire à la Grande épicerie de Paris et à la Pâtisserie des Rêves, s'émerveiller devant de magnifiques pâtisseries et enfin acheter le Saint Graal : le Paris-Brest dont on rêve tous secrètement. Le dimanche a été consacré au Mondial de l'Automobile et à flâner du côté du Palais Royal.

Lundi matin, retour du froid, les couleurs de l'automne se font de plus en plus présentes. On profite donc du refroidissement du climat pour faire des tonnes de shopping (la bonne excuse). 
À chaque jour sa petite gourmandise, on passe par hasard à Lafayette Maison quand on tombe sur l'Eclair de Génie de Christophe Adam, ça tombe bien, on avait prévu de le tester dans la semaine, allez hop on s'en prend pour déguster avec les copains le soir… Un citron-yuzu, un chouchou, un pomme-sirop d'érable, un caramel au beurre salé et un pistache plus tard, nous voilà repartis pour faire le tour des plus chouettes adresses de la ville.
Le lendemain c'est au tour du Forum des Halles et du Marais d'être liquidés, une pause déjeuner chez l'As du Fallafel, une institution dont j'entends parler depuis toujours mais que je n'avais pas encore testée. 
C'est désormais chose faite. Sa réputation n'est pas étonnante, on y est servi ultra-rapidement et les sandwichs sont mortels ! J'y reviendrais.
Entre deux sessions shopping, on trouve toujours le temps de caler un teatime, un chocolat chaud ou un smoothie. Vous aurez sans doute remarqué des adresses phares pour le goûter comme Angelina ou Ladurée dont la réputation outrepasse nos frontières...

Le séjour s'est terminé précipitamment pour moi, fiévreuse et complètement à plat, la suite du programme a donc été écourtée. Mais ce n'est pas grave, j'ai couru, j'ai vaincu, mais j'ai encore re-découvert Paris sous un nouvel oeil. Chaque nouvelle étape dans la capitale est un moment de renouveau. Bien loin de l'époque où je débarquais en "touriste", aujourd'hui j'ai mes petites habitudes, mes quartiers fétiches, mes moments parisiens à moi, et ce que j'aime par-dessus tout dans cette ville, hormis ses adresses incroyables, et son riche patrimoine, c'est que l'on ne s'y ennuie jamais. 

Pour suivre mes petites aventures en live, c'est par ici :

facebooktwitterinstagram

Padoune

Corsica, 28 Avenue du Mont Thabor, Ajaccio, Corse, 20090, France