Empêcher le clic droit

Angleterre

Quelques jours à Cambridge

À seulement 30 minutes de l’aéroport de Londres-Stansted, la jolie Cambridge est une alternative pour qui souhaiterait se mettre au vert et découvrir un peu de la campagne anglaise. Cette ville principalement connue pour ses établissements d’enseignement supérieur a égayé ma curiosité.
Que voir ? Que faire en quelques jours à Cambridge ?
C’est ce que nous allons découvrir ensemble à travers ce reportage.

Me voilà tout juste rentrée de Cambridge, une adorable « petite » ville d’Angleterre de 125 000 habitants. Vous dire que j’ai aimé cette ville est bien peu, tant celle-ci m’a complètement envoûtée.

Cambridge est un nom propre composé des mots Cam et Bridge signifiant littéralement « le pont de la rivière Cam ».

De Cambridge je ne connaissais rien, si ce n’est la réputation de son université. J’ignorais tout de cette ville si charmante... mais je m’y suis sentie comme chez moi, sa douceur de vivre, son architecture incroyable, sa végétation, ses chouettes adresses en font une ville où il fait bon vivre, une ville qu’il est difficile de quitter tant on s’y sent bien.

Il y règne une grande sérénité, les gens sont d’une gentillesse infinie, prévenants et très courtois. La vie est simple, sans stress, les vélos sont les rois et la rivière Cam et ses berges le lieu de tous les rendez-vous.

Malgré une vie étudiante débordante, Cambridge reste calme et apaisante. Les soirées battent leur plein le soir venu, mais l’esprit collégial et le sérieux valant la réputation de ses écoles se retrouve au petit jour.

University of Cambridge, de renommée internationale

De Cambridge, on en connait assurément le nom. Associé au titre de Duc et Duchesse porté par le Prince William et son épouse Kate Middleton, la ville doit surtout sa renommée à sa brillante université, qui incarne un prestige so british.

L’université de Cambridge est la deuxième plus vieille université au monde, fondée en 1209, peu après Oxford.
Ici ont étudié, entre autres, Isaac Newton et Charles Darwin. L’université peut d’ailleurs s’enorgueillir de détenir un palmarès remarquable de 118 prix Nobels formés en son sein, dont 33 rien que pour le Trinity College… Un record !
Des prouesses académiques qui en font la principale rivale de sa prestigieuse voisine: Oxford. Les deux célèbres universités partagent de nombreux points communs, et sont gentiment surnommées Oxbridge. Elles représentent l’excellence du modèle universitaire élitiste anglais.

L’université se compose de 31 collèges, qu’il est possible de visiter hors période d’examens. Certains d’entre eux sont relativement connus, comme King’s College, Trinity College, le plus grand, ou encore St John’s College.

La ville et l’université sont étroitement liés, ils se sont développés conjointement au fil des années et forment un ensemble architecturale unique en son genre.

King’s College depuis les Backs

Pembroke College

Corpus Christi College

Bibliothèque Wren

Le Cambridge vert & bucolique

Le soleil nous accompagne pour cette première journée, nous en profitons pour découvrir l’activité incontournable de Cambridge, une balade en punt sur la rivière Cam. Il s’agit d’une embarcation semblable à une gondole, sur laquelle on prend place et serpente la ville au fil de l’eau, c’est le meilleur moyen d’en découvrir toute la beauté et l’incroyable architecture de ses collèges. Guidés par un « punter », on se surprendra à rêvasser devant le Pont des Soupirs, autre trait commun avec Venise, ou encore à essayer de saisir la complexité de la subtile construction du Mathematical Bridge. Nous en apprendrons énormément sur l’histoire de Cambridge, du pays, grâce aux récits de notre guide qui n’hésitera pas à se montrer généreuse en informations croustillantes sur la monarchie anglaise.

Installés dans notre barque, on se laisse glisser sur le canal à travers The Backs (The Backs of the Colleges), appréciant la vue unique qui nous est offerte sur Cambridge et ses collèges aux pelouses incroyablement vertes. Ici les étudiants viennent s’allonger au soleil, pique-niquer, bouquiner ou s’adosser à l’ombre d’un saule pleureur, refaire le monde ou simplement se détendre, partageant leur tapis de verdure avec les canards, maîtres de ces lieux. On y découvre l’arrière des collèges mais aussi les plus beaux parcs et jardins de Cambridge.

Le Punting a cette faculté de pouvoir se saisir de nous, nous ramener irrémédiablement à l’instant présent, on avance paisiblement sur l’eau, franchissant un à un de sublimes ponts reliant les deux berges entre elles, nous laissant ainsi profiter d’un paysage bucolique à souhait. Pour notre premier contact avec Cambridge on peut dire qu’il se dégage de cette ville une douceur de vivre, une quiétude saisissante qui fait que l’on s’y sent calme et détendu. Un sentiment que l’on gardera tout au long de ce séjour.

De retour sur le plancher des vaches, nous déambulons dans la ville fascinés par l’architecture qui nous entoure. Tous les bâtiments qui se dressent sur notre chemin attirent l’œil et renvoient à la richesse d’un passé ravivé le temps d’un instant.
Face à nous une maison à colombage, à gauche une église toute en courbe, à droite des tours carrées, d’autres aux angles plus arrondis, des immenses portes en bois, on ne sait plus où donner de la tête.
Cambridge est une ville très riche en matière d’architecture, héritage de son passé médiéval. Le style qui prédomine est le gothique perpendiculaire, très caractéristique de l’Angleterre et qui je trouve, confère à la ville une certaine élégance, une certaine prestance.

Backs-cambridge 9.jpg

Cambridge est assurément une ville verte, une bouffée d’oxygène pour qui vient s’y relaxer, une ville qui se parcoure essentiellement à pied ou à vélo pour notre plus grand bonheur. Mais attention, il faut toujours garder un œil sur eux lorsque l’on se promène, ils déboulent à toute vitesse de tous les côtés, on se laisse surprendre au début, puis on finit par reconnaître leur petit son...
Les gens flânent, vont en cours, au travail, emmènent leurs enfants à l’école en triporteur... ce mode de vie est tellement agréable, le centre-ville n’est autre que le cœur battant, le lieu d’attractivité, celui où tout devient possible, avec aisance.

Les parkings à vélos sont légion ici, on en retrouve attachés un peu n’importe où, c’est la raison pour laquelle de nombreux panneaux d’interdiction de stationner ont été mis en place aux abords de certains monuments d’envergure, on retrouve alors le long de rambardes des vélos et des affichages d’événements autorisés, ce qui donne un joli méli-mélo artistique.

L’heure tourne et il est déjà temps de rejoindre un Pub. Se détendre autour d’une bière après le boulot (ou les cours) est l’activité favorite des anglais. Je dirais même que c’est une religion ici ! Et Cambridge ne fait pas exception. Sa population étudiante en fait une ville studieuse le jour et festive la nuit. Nous avons l’embarras du choix en ce qui concerne les bonnes adresses, toutes donnent cette impression d’avoir été pensées, créées de A à Z avec un certain raffinement, on retrouve le chic à l’anglaise, le bleu de Cambridge mais aussi une touche de modernité mixée à une déco très rétro dans chaque bar, restaurant, magasin que nous croiserons tout au long de notre séjour. Comme si cela était naturel, que les anglais avaient ce goût prononcé pour la beauté des choses, des lieux, de l’architecture, qui leur coulaient dans les veines dès la naissance.

Le lendemain matin, nous irons flâner quelques heures au Jardin botanique, un écrin de verdure dans une ville déjà débordante d’espèces végétales.
Situé à proximité de notre hôtel, il offre une diversité de plantes du monde entier, plus de 8000 espèces trouvent place parmi les 16 hectares du parc. Le jardin soutient l'enseignement et la recherche universitaires tout en étant un lieu de divertissement et d'inspiration pour les visiteurs qui s’y rendent. La balade y est très agréable, et accentue d’autant plus l’image bucolique que l’on a de Cambridge.

Cambridge, Haut-lieu de la culture et de l’architecture

Mais parler de Cambridge sans parler de son patrimoine culturel serait une aberration. De sa fondation, au Moyen-Âge, elle a hérité de nombreux édifices remarquables, construits dans un style gothique très caractéristique de l’époque en Angleterre. Ils confèrent à la ville une atmosphère très solennelle et témoignent de la richesse d’un passé où l’histoire est au rendez-vous à chaque coins de rue.

Les bâtiments universitaires regorgent d’incroyables bâtisses, entourés de chapelles, bibliothèques et de magnifiques jardins, ils sont autant d’attraits que l’on peut visiter allègrement tout au long de l’année, dans le respect des horaires et hors périodes d’examens.

De nombreuses bibliothèques ont été érigées à travers la ville, on en compte plus d’une centaine si l’on réunit l’ensemble des bâtiments administratifs et universitaires. La Cambridge University Library est la plus vieille et la plus importante de la ville, elle compte plus de 7 millions de volumes et des collections remarquables. Les visiteurs peuvent se rendre gratuitement à la Library’s Exhibition Centre de celle-ci, où ont lieu deux expositions par an. Certaines bibliothèques sont de véritables musées renfermant un patrimoine inestimable de plusieurs millions de livres, manuscrits, journaux et cartes.
La bibliothèque Wren du Trinity College possède ainsi de rares manuscrits dont ceux d’Isaac Newton, qui a découvert la gravitation universelle à Cambridge.

Notre parcours nous mènera inévitablement devant King’s College, un imposant édifice fondé en 1441 par Henri VI, chef d’œuvre de l’architecture gothique, qui s’impose dans le centre névralgique de Cambridge comme une évidence. Il dégage à lui-seul tout le prestige symbolisant le haut-lieu de l’enseignement, du culte, du savoir et de la recherche. Nous profitons de la matinée pour en découvrir plus sur ce bâtiment remarquable et visiter la célèbre chapelle attenante. On pénètre dans l’anté-chapelle en s’émerveillant devant l’incroyable voûte en éventail, à ses deux extrémités, de magnifiques vitraux se font face, représentant des motifs présents dans les armoiries des Tudors. En nous dirigeant vers le chœur, nous dépassons un magnifique jubé en chêne sur lequel veille un orgue datant du XIXème siècle. Face à nous, se dresse un tableau de l’adoration des rois mages.
Nous parcourrons ensuite l’exposition située dans les chapelles latérales afin d’en apprendre davantage sur l’histoire de la famille Tudor, la guerre des deux roses qui opposait les maisons royales de York et de Lancaster ou encore d’Henri VIII, le fondateur de l’église anglicane, qui, avait par ailleurs fait décapité deux de ses 6 épouses.

 
 

Parmi les lieux qui se distinguent au milieu de tous ces sublimes collèges, Kettle’s Yard, est une belle et unique maison à Cambridge, il s’agit de l'ancienne demeure de Jim et Helen Ede, grands collectionneurs d’art, qui ont rassemblé et présenté leurs collections exceptionnelles d'art du XXe siècle aux côtés d'objets naturels. Aujourd'hui, la galerie contient une collection remarquable d'art moderne et accueille toutes sortes d'expositions d'art contemporain et d'événements connexes. Avec des œuvres allant de la sculpture abstraite à l’imprimé photographique, The Kettle's Yard est une expérience en soi. Fermeture 17h00.

L’église St Mary The Great réside dans le cœur de la ville depuis plus de 800 ans en jouant un rôle significatif dans l’histoire de la ville et de l’Université de Cambridge.

L’église du Saint-Sépulcre, plus connue sous le nom d’église ronde (The Round Church), est une église anglicane qui vaut elle-aussi le détour, outre la particularité de son architecture, elle est l'une des quatre églises rondes médiévales encore en usage en Angleterre.

La ville de Cambridge possède également une riche collection de peintures et d’objets dans ses musées et galeries, parmi les plus importants, trois sont à retenir pour un vourt séjour, The Museum of classical Archaeology, The Polar Museum, et Le Fitzwilliam museum : ce dernier étant le musée d'art et d’antiquité de l'université de Cambridge fondé en 1848. Avec plus d'un demi-million d'œuvres d'art incroyables dans sa collection, le Fitzwilliam Museum est l'un des musées régionaux les plus impressionnants d'Europe. Il présente l'histoire et l'art du monde de 2 500 ans avant notre ère à nos jours.

Eglise-st-Sepulcre-the-round-church-Cambridge-patrimoine.jpg

Newmarket, le tiercé gagnant

Après une formidable nuit de sommeil et un copieux petit déjeuner, nous partons dans la campagne anglaise environnante.
Si la météo est souvent pluvieuse (comme en ce jour) elle fait néanmoins le bonheur de la nature. Durant le trajet, s’offrent à nos yeux d’immenses étendues de champs verts, qui apportent une touche de couleur contrastant avec la grisaille du ciel.

Les courses de chevaux sont une part essentielle de la culture anglaise. C’est au début des années 1600, que Newmarket est devenu le centre majeur des courses de chevaux en Angleterre. Durant le règne de James I d’abord, puis avec Charles II, qui perpétua la tradition et en fera la ville du hippisme par excellence. Dès lors, les courses de chevaux constitueront un pilier de la culture et de l’économie anglaise.

La ville de Newmarket a la plus grande superficie au monde de champs de courses.
Quelques 3000 chevaux de course effectuent ici leurs exercices quotidiens durant la haute-saison, débutant mi-mars et s’étalant jusqu’à début novembre. La terre y est artificielle, notamment à cause des hivers très froids.

Après une visite du Palace House, ancien palais sportif du Roi Charles II transformé en musée, et du Haras National, qui nous ont permis d’enrichir nos connaissances sur la pratique de ce sport et l’histoire de la ville, il est temps de découvrir l’hippodrome de Rowley Mile pour une visite des coulisses et un après-midi exaltant au milieu d’une élite prestigieuse, à lancer des paris et suivre des courses hippiques, une expérience incroyable autour d’un merveilleux tea-time.

Comment s’y rendre ?

Depuis la Corse : Avec Air Corsica, au départ d’Ajaccio, de Bastia, de Figari ou de Calvi pour Londres-Stansted. Vols directs (2h de temps de vol) programmés du 18 avril au 26 octobre 2019, accessibles les jeudis, vendredis, samedis et dimanches. Prix d’appel à partir de 69€ l’aller simple. Informations : www.aircorsica.com
Il faudra ensuite compter une trentaine de minutes en train direct depuis l’aéroport jusqu’à Cambridge. Billets réservables en ligne ou directement sur place.

De France & de Navarre : De Lyon, Paris ou Lille en Eurostar jusqu’à Londres, puis avec la société Greater Anglia en train direct jusqu’à Cambridge.
De nombreuses compagnies aériennes relient quotidiennement les grandes villes françaises à Londres, voire Cambridge, en vols directs.

Plus d’informations sur place ?

L’aéroport de Londres Stansted : www.stanstedairport.com

L’Office de Tourisme Visit Cambridge : www.visitcambridge.org

Carnet d’adresses

The Tamburlaine Hôtel ❤ - À seulement 2 minutes à pied de la gare et environ vingt minutes à pied du centre ville, il est idéalement situé. Un hôtel à l’ambiance cosy et à la décoration raffinée, dont nous avons apprécié la chambre spacieuse et le lit king-size super confortable (c’était comme dormir sur un nuage ☺).
Autant vous dire qu’il entre directement dans le top 3 de mes hôtels préférés.
Les différents espaces de l’hôtel sont magnifiquement décorés, on y retrouve une touche d’exotisme, alliée à l’élégance anglaise, de l’accueil à la superbe bibliothèque, de ses incroyables toilettes du rez-de-chaussée à sa salle de restaurant et de tea-time, j’aurais pu passer des heures affalées sur les incroyables sofa disséminées ici et là.
Le Tamburlaine est un véritable coup de cœur, et rien que pour sa literie en chamallow, il vaut assurément le détour.

The Eagles - The Eagles est un bar qui nous plonge directement dans l’histoire. C’est ici que Watson et Crick ont annoncé leurs découvertes de l’ADN et que des aviateurs de la Seconde Guerre mondiale ont gravé de graffitis les murs et le plafond.

Jamie’s italian - Niché dans une ancienne bibliothèque, cet immense restaurant du chef Jamie Oliver, a le privilège d’être installé dans un lieu architectural assez dingue ! Dominé par une incroyable coupole que l’on admire tout au long du repas, à s’en donner des torticolis. La cuisine est typiquement italienne, les employés recrutés également pour leurs origines, histoire que le voyage en Italie soit total. L’immensité des lieux offre cependant une ambiance de bistrot, très bruyant comme toutes les adresses que j’ai pu tester en Angleterre, sachez-le, il faudra souvent parler plus fort que le vacarme ambiant, dans n’importe quel restaurant ici…

Las Iguanas - Pour voyager en Amérique du Sud, cette adresse très bien située, à côté de l’embarcadère de punt, est un chouette endroit pour déguster des cocktails, de la cuisine brésilienne, argentine ou mexicaine. Le week-end, de nombreux enterrements de vie de jeune fille y sont célébrées. Ils offrent souvent un second verre pour l’achat d’un premier. (L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération) Très bruyant.

The Bills - Très belle adresse, située en plein cœur du centre-ville, peut-être ma préférée. Autant pour sa superbe décoration que pour sa cuisine, fraîche et originale. On peut y manger de très bonnes soupes, des salades, de la viande, des pâtes, mac’n’cheese etc. Toujours très bruyant. (ai-je encore besoin de le signaler ?)

The Mitre - Une adresse de pub que nous avons testée. Cocktails, boissons chaudes, et bières à gogo pour se désaltérer, mais on peut également s’y restaurer.

Steak and Honour - Une très jolie adresse, aux couleurs pop, pour manger de bons burgers, a trouvé place face au restaurant de Jamie Oliver.

Aromi - Pour y déguster de très bonnes glaces, servies par des italiens. On retrouve aussi le restaurant du même nom, à quelques mètres de là.

Benets Café - Petit café bien sympathique, face au King’s College, où l’on peut manger des crêpes, petits gateaux et boire des chocolats.

Sarah Key The Haunted Bookshop - Une minuscule petite boutique, remplis de jolis trésors. Située dans une petite ruelle du centre historique de Cambridge. De l’extérieur, c’est un minuscule magasin, mais ouvrez la porte et entrez dans un pays magique de livres d’occasion, empilés du sol au plafond par endroits.

Jack’s gelato - Un autre glacier, où vous ferez certainement la queue pour obtenir votre douceur. Une adresse à succès, que je vous conseille.

Honest burgers - Je vous avais déjà parler de cette enseigne que j’avais beaucoup appréciée à Londres en 2013, elle se trouve aussi dans le centre historique de Cambridge, au cas où une envie de burgers se ferait sentir…

Fudge Kitchen - À tous les fans de sucre, vous voilà ici dans l’antre du diable !
Pour une overdose ou un diabète immédiat, les caramels anglais que l’on traduit fudges, sont vendus ici comme des savons saponifiés à froid. J’ai d’ailleurs cru qu’il s’agissait d’une boutique Lush en y pénétrant… À tester avec modération.

Fitzbillies - La pâtisserie incontournable de Cambridge, il ne faut pas la louper.
On y trouve toutes sortes de pâtisseries anglaises, des cinnamon rolls, des cakes, des pains, à emporter ou à déguster sur place pour le tea-time.

The Old Bicycle Shop - Un ancien magasin de vélos très réputé à Cambridge, qui a fermé ses portes en 2013. L’adresse a alors été réinvestie, mais en restant dans son jus, pour devenir un très bon restaurant. C’est une excellente option pour les végétariens et les végétaliens. Pour le brunch, le déjeuner ou le dîner, ne pas hésiter à venir y manger, vous ne serez pas déçus.

The Punter - Un pub gastronomique chic et raffiné. Le menu propose des options bon marché pour les étudiants, ainsi que quelques steaks raffinés et autres mets classiques plus traditionnels.

Michaelhouse Café - Ce café insolite est installé au cœur même d’une chapelle, on y sert de délicieux repas, sandwichs, gâteaux et cafés. Après 15h les plats du midi y sont soldés. C’est une excellente option pour le déjeuner ou le goûter.
Une très belle adresse que je recommande chaleureusement.

Loger dans un College – En dehors des périodes scolaires il est tout à fait possible de séjourner dans le superbe Christ College. Ce College emblématique, un des plus vieux de la ville, est situé en plein cœur de Cambridge. Il propose quelques chambres en location, permettant de vivre une expérience unique, en immersion totale – petit-déjeuner typique à base de produits locaux compris.
Attention, mieux vaut réserver le plus tôt possible, les chambres partent vite !

ACTIVITÉS :

Le centre historique est le cœur de la ville, c’est ici que se réunissent étudiants, visiteurs ou habitants de la ville, pour se poser, apprécier les brocantes, le pittoresque marché de la ville, ou faire du shopping. Attention toutefois aux horaires des magasins, et des établissement, qui ont tendance à fermer très tôt (17-17h30).

Regent Street est la rue animée par excellence, le soir avec ses nombreux bars, pubs et étudiants festifs, en journée pour ses jolies boutiques, et les galeries commerciales situées à proximité, on y vient y faire du shopping ou prendre le goûter.

Visiter les collèges - Ce sera l’activité incontournable de Cambridge, sauf si vous venez pendant les examens, où vous en apercevrez uniquement la façade extérieure. Autrement, tous les collèges se composent de la même manière, mais offrent une architecture propre à chacun. Parmi ceux qu’il ne faudra pas louper, le Corpus Christi a été fondé en 1352, ce qui en fait le 8e des collèges de Cambridge dans l'ordre d'ancienneté, l’incroyable King’s College dont je vous parlais précédemment, ou encore le St John’s College, dont le portail d’entrée affiche le motto souvent me souvient devise en vieux français donnée par sa fondatrice Lady Margaret Beaufort. Il partage cette devise avec le Christ's College de Cambridge et le Lady Margaret Hall d'Oxford.

Punting - Accompagné d’un guide ou en solo à la perche on traverse la ville, ses ponts et ses collèges emblématiques le temps d’une balade bucolique 🛶🦆🌳🌿
Il est tout à fait possible - si vous êtes téméraire - (et ne craignez pas l’eau, les chutes sont très fréquentes) de ne pas prendre de guide et de diriger vous-même votre barque. Attention cela nécessite une certaine dextérité. Scudamore's Punting Company 19£ - D’autres compagnies ici.

Assister à la chorale - Il est possible de venir écouter les chants de la chorale : le chœur de King’s College est réputé dans le monde entier. Offices quotidiens à 17h30, dernières entrées à 17h15.

Fitzwilliam Museum - Très grand musée au contenu varié : œuvres d'art, antiquités, exposition temporaire. Gratuit – ouvert du Mardi au Samedi de 10h00 à 17h00 et le Dimanche de 12h00 à 17h00

Sedgwick Museum of Earth Sciences - Le Musée des sciences de la Terre de Sedgwick est le musée de géologie de l’Université de Cambridge. Construit à la mémoire d'Adam Sedgwick, il est le plus ancien des musées universitaires. Gratuit – Ouvert du Lundi au Vendredi de 10h00 à 13h et de 14h à 17h00 et le Samedi jusqu’à 16h00.

Vue panoramique - Depuis l’Église St Mary The Great - Sa tour offre une vue panoramique époustouflante de Cambridge, mais y monter relèverait presque d’un véritable défi, il faudra être en forme pour grimper les 125 marches de l’escalier en colimaçon très étroit et à double sens. Entrée 5£ – Ouvert de 10h00 à 16h00.

Jardin Botanique - 40 hectares de jardins et de plantes dans cet écrin de verdure.
Balade bucolique à faire par beau temps, pour apprécier des espèces incroyables. Fermeture 17h00. Ticket d’entrée - 6£

Emprunter un bus rouge à arrêts multiples - Pour découvrir les sites emblématiques de la ville sans fatigue (traduction de la visite en langue française disponible). Le toit découvert du bus permet de bénéficier d’une vue panoramique.
À partir de 18£ - Plus d’informations ici.

L'histoire de Cambridge s’est tissée à travers les ruelles médiévales et les collèges cloîtrés de cette ville universitaire. Elle garde l’empreinte indéniable de son passé, accordée au renouveau d’une jeunesse lui apportant la culture des burgers, cocktails et du café barista mais l'équation ne serait pas respectée si Cambridge n’était pas aussi une ville prospère du XXIe siècle, un centre de l'industrie des technologies. Car le paradoxe est bien là : Cambridge semble figée dans le passé tout en étant résolument moderne et tournée vers l’avenir.
Elle attire d’ailleurs de nombreuses grandes entreprises high-tech de la Silicon Valley et porte en outre le nom de Silicon Fen (la Silicon Valley britannique).

Mais son âme antique et son cœur de pierre semblent insensibles au progrès. Telle une porte ouverte sur l’avenir, dans les ruelles pavées de Cambridge comme nulle part ailleurs en Angleterre, il n’est aussi facile de voyager à travers le temps, parmi des fantômes illustres ayant laissés des stigmates dans un si petit espace géographique.

Cambridge n’est qu’une infime partie de la campagne anglaise, mais elle offre la certitude d’y revenir, pour sa tranquillité, son mode de vie, se ressourcer dans un univers bucolique si enrichissant.


Cet article fait suite à une invitation d’Air Corsica, en collaboration avec l'Office de Tourisme Visit Cambridge et l’aéroport de Londres-Stansted, ce billet n’est pas sponsorisé. Tous les choix éditoriaux et visuels me reviennent.


 

Cet article vous a plu ?
Partagez-le sur pinterest !