Empêcher le clic droit

Propriano

Découvrir Propriano & le Golfe du Valinco

Abritée dans le Golfe du Valinco, Propriano est le point de chute de l’axe routier reliant Ajaccio à Bonifacio. Cette commune de plus de 3 700 habitants est une étape permettant de découvrir la Terre des Origines, des plages du Golfe à l’intérieur des terres, une multitude de coins où la roche et les plages de sable blanc côtoient l’immensité des montagnes et sites archéologiques majestueux.

U Livanti-propriano-ou-dormir-corse-du-sud.jpg

Après le Sartenais-Valinco et la plage de Belvédère-Campomoro, que je vous présentais sur le blog en 2016, il était temps d’approfondir la visite avec la ville de Propriano et ses alentours.

Il y a quelques jours, nous profitions d’un peu de répit pour s’échapper le temps d’un week-end dans le sud-ouest de l’île. Rendez-vous était donné avec Angelina (@by_nokomis) et Allegra (@myisland_life) avec qui nous étions invités à découvrir la micro-région. Nous passons souvent par Propriano sans forcément nous y arrêter.
C’est généralement une étape dans nos trajets vers l’extrême-sud ou les Aiguilles de Bavella, ce week-end était donc l’occasion d’en apprendre davantage sur la cité du Valinco.

Nichée au fin fond de la rive sud du Golfe du Valinco, Propriano est une petite ville portuaire, située sur la côte sud-ouest de la Corse et au nord de l'embouchure du fleuve U Rizzanese. On fait rapidement le tour de son centre historique, et même si l’essor de la ville et ses constructions récentes lui enlèvent un peu de son charme originel, Propriano est marquée par son histoire, son port garde l’empreinte du souvenir de nombreux débarquements, dont celui de Sampiero Corso, en 1564, désireux d’enlever la Corse aux génois. Son environnement est doté d’importants vestiges, et si aujourd’hui les bateaux de plaisance ont remplacés les bateaux à vapeur, il n’en reste pas moins un joli quai accostable avec son port de commerce, son phare et ses deux jetées.

Résidence U LIVANTI

Il est 19 heures lorsque nous arrivons à Propriano, il faut compter environ 1h15 de route en arrivant d’Ajaccio.
Le feu rouge d’Olmeto étant l’obstacle ralentissant le plus votre itinéraire :D
Nous nous installons dans notre joli chalet de la Résidence U Livanti, à proximité de la superbe plage de Portigliolo. Il se trouve sur la route menant à Belvédère-Campomoro, juste après l’aérodrome. Le coin est sublime, les chalets en bois bordent le parc à l’abri de majestueux pins, arbustes et essences végétales diverses.
On découvre l’hébergement de notre séjour avant de retourner à Propriano pour la soirée. La lumière est sublime en cette fin de journée, et rend le lieu encore plus chaleureux.

Doté d’un écolabel, U Livanti tend vers un tourisme responsable, par le biais de ses services, notamment en ayant mis en place un système de récupération de l’énergie par la mer, ainsi la climatisation, l’eau chaude et l’électricité ont un impact moindre sur l’environnement.

L’établissement propose deux sortes de logements : la location de chalets individuels avec terrasse ou la chambre d’hôtel plus classique. Le chalet est bien trop mignon, lové dans cette pinède, ce havre de paix végétal, on s’y sent en vacances, l’esprit léger, son bois lui confère un aspect suranné à la décoration moderne et épurée.
Je profite de la lumière du jour pour balader dans le parc, qui a accès directement à la plage de Portigliolo, c’est le moment idéal pour capter une belle lumière et entrevoir les espèces qui le constituent.

Ce soir, direction le Sampiero Corso pour dîner et prendre l’apéro. Le cadre est idyllique, au bord de l’eau, on sirote nos cocktails devant un superbe coucher de soleil sur le Golfe du Valinco. Il s’agit d’un hôtel mais on peut également y venir se restaurer, boire l’apéro et profiter des transats et de la plage.

LE SENTIER DU LITTORAL

Ce matin, le soleil joue à cache-cache, la pluie s’est immiscée dans notre programme de la journée, alors nous prenons le temps de déjeuner sur la terrasse de l’hôtel, face à la superbe plage de Portigliolo. On a bon espoir que le beau temps revienne, et que l’on puisse partir en randonnée puis en bateau à la découverte des beautés du golfe du Valinco.

On retrouve notre guide Mathilde, et nous partons via Campomoro, pour une randonnée sur le sentier du littoral, non pas jusqu’à Senetosa, mais pour environ deux heures de marche. La balade débute par la tour de Campomoro, splendide tour génoise, la plus grande de Corse. Elle offre une vue panoramique sur Campomoro et tout le Golfe du Valinco.

Nous longeons ensuite le littoral, entre roches granitiques et maquis dessiné par les vents, les couleurs se confondent avec le sol, à mesure que nous avançons, nous distinguons du granit beige, rose ou encore noir, selon les endroits. Le sentier est marqué par de nombreuses espèces endémiques, c’est une randonnée très agréable, facile à faire en famille ou entre amis, qui permet de découvrir un patrimoine naturel riche. Attention cependant, en période estivale, peu d’arbres bordent le littoral, il faudra donc veiller à partir tôt pour éviter les fortes chaleurs, et surtout ne pas oublier d’emporter de l’eau.

 
 

Nous nous arrêterons pique-niquer sur une plage sauvage, avant de revenir sur nos pas. Il existe plusieurs sentiers de randonnées allant de 2 à 7h de marche, permettant de faire une boucle, ou d’aller d’un point A à un point B.
Il est possible de passer une nuit insolite dans le phare de Senetosa, ou de rejoindre directement le village de Tizzano.

Téléchargez la carte des sentiers du littoral, créée par le syndicat intercommunal Elisa en cliquant ici.

Un bateau devait nous récupérer sur le sentier afin de poursuivre notre après-midi découverte par la mer, mais la météo en ayant décidé autrement, nous irons embarquer directement dans le port de Propriano, en évitant de sortir du Golfe, où les courants marins se font de plus en plus forts.

La balade sera de courte durée, malgré la bonne volonté de Loca Valincu, nous avons juste eu un aperçu des côtes, de quoi nous donner envie de réitérer une prochaine fois. Le vent se lève, nous resterons dîner à la Résidence ce soir, en amoureux. Entre deux averses, le ciel se pare de ses plus belles couleurs, et l’on assiste à l’un des plus beaux couchers de soleil qu’il m’ait été donné de voir.
Une merveille.

LE LION DE ROCCAPINA

Le lendemain matin, nous prenons notre petit-déjeuner buffet au Sampiero Corso.
Beaucoup de choix sur les tables, des pancakes, des œufs brouillés, cakes maison, etc… le tout avec une jolie vue sur la mer. Rien de mieux pour débuter ce dimanche matin. Avec Flo, nous décidons de profiter du soleil pour aller jusqu’à la plage de Roccapina et de son célèbre rocher en forme de lion. La saison est idéale, peu de monde, il ne fait pas encore trop chaud, on a bien envie de tenter la petite randonnée jusqu’à la tour génoise qui domine la plage.

Une trentaine de minutes sépare Roccapina de Propriano. Vous pouvez prendre la vue panoramique en photo depuis la route nationale, ou si le temps le permet, emprunter une petite route en terre d’une dizaine de minutes (attention aux bosses, ça secoue), et descendre jusqu’à la plage.

Celle-ci est magnifique, l’été venue elle est envahie par de nombreux touristes, c’est donc un plaisir de la redécouvrir à l’avant-saison, rien que pour nous.
Le vent et les posidonies lui donnent ce jour-ci un aspect plus brut, sauvage, mais sa couleur reste superbe. Nous grimpons tranquillement jusqu’à la tour, on surplombe la plage progressivement, les arbustes nous font de l’ombre, ce qui nous permet de monter sans trop de fatigue, mais la pente est abrupte.

Une fois en haut, on peut observer le lion de profil, la vue panoramique sur la plage de Roccapina mais aussi, de l’autre côté, sur celle d’Erbaju, étendue et complètement désertée. On restera un moment ici, à profiter de la douceur des lieux, du silence, seul le bruit des vagues est là pour nous bercer.

Un week-end à se sentir comme en vacances sur notre île, l’avant et l’arrière-saison sont idéales pour (re)découvrir les richesses de notre patrimoine, la douceur des températures, les plages désertes, sont autant d’attraits qu’ils nous permettent d’en apprécier pleinement les lieux que l’on affectionne tout particulièrement.

Bonnes adresses

Pour chiller :

Bains de Baracci - Les sources thermales de Baracci vous permettront de profiter d’un moment de bien-être et de détente, avec un bassin extérieur et intérieur à l’eau sulfureuse, retrouvez tous les bienfaits des eaux naturellement chaudes (37°C) de ce lieu d’exception. Spa, hammam, massages et jacuzzi sont également proposés.

Plage de Cupabia - Ne pas manquer la jolie plage de Cupabia, un peu en retrait, à une vingtaine de minutes de Porto-Pollo et une trentaine de minutes de Propriano.

Loca Valincu - Location de bateaux avec ou sans skipper pour profiter pleinement des plages et des criques cachées du Golfe du Valinco.

Plage de Portigliolo - Des activités nautiques sont proposées par le centre nautique Aqua Loisirs, cela passe par de la location de bateaux (avec ou sans permis), planche à voile, catamaran, funboat, jet ski et surf.

Plage de Campomoro - Se baigner sur la superbe plage de Campomoro, avant ou après une balade sur le sentier du Littoral ou à la Tour de Campomoro.

Pour se cultiver :

Site archéologique de Cucuruzzu - Un site archéologique exceptionnel, dans un cadre exceptionnel. Pour changer un peu du célèbre site de Filitosa, auquel Cucuruzzu n’a pourtant rien à envier. Situé à 700m d’altitude, Cucuruzzu voit émerger un vaste chaos rocheux, un casteddu et une torra, sortis tout droits d’une épaisse forêt de chênes verts. C’est l’un des plus importants site du Pianu de Levie, il est protégé au titre des Monuments Historiques.

Plateau de Cauria - Un autre site très peu connu sur l’île, mais pourtant magnifique et dans un vaste espace naturel, il s’agit des sites archéologiques du Pianu de Cauria, comprenant les alignements mégalithiques d’I Stantari, ceux de Renaghju, et le dolmen de la Funtanaccia. Un domaine de plus de 60 hectares situé sur la commune de Sartène et protégé au titre des Monuments historiques.

Pour se loger :

Résidence U Livanti - En chambre d’hôtel ou dans un petit chalet en bois, le cadre idyllique de cette résidence vous fera déjà voyager. Dans un parc arboré de 6 hectares au bord de l’eau, offrez-vous une parenthèse de quiétude dans votre séjour.

Hôtel Sampiero Corso - Pour y dormir ou venir manger, boire un verre, cette adresse est un bon prétexte pour se détendre autour d’un verre au bord de l’eau.
Le restaurant propose une cuisine traditionnelle autour de la pêche du jour et de produits locaux, le bar lounge permet de s’évader et prolonger la soirée autour d’un verre, dans un superbe cadre au bord de mer.

Pour se restaurer :

Le Terra Cotta - Un incontournable de Propriano, restaurant plutôt gastronomique (avec de belles portions), poissons et viandes.

Le Tempi Fà - Bar à tapas proposant des plateaux de charcuteries, fromages et vins, avec une très bonne épicerie attenante au bistrot pour y acheter des produits locaux.

Sur le pouce :

A Piazzetta - Épicerie fine proposant un large choix de produits locaux. Dont une gamme de produits faits-maison, de leur propre production.

Boulangerie Mani - La boulangerie-pâtisserie du chef Romuald Royer, on peut acheter à emporter ou venir manger sur place, ils proposent aussi un très bon petit-déjeuner.

 
U-Livanti-coucher-de-soleil-residence-propriano-campomoro.jpg
 

Cet article est réalisé dans le cadre d'une collaboration,
tous les choix éditoriaux, écrits et photographiques me reviennent librement.


 

Cet article vous a plu ?
Partagez-le sur Pinterest !