2016... entre voyages et remises en question

C'est assez tardivement que je pose ces mots, visant à clôturer cette année 2016. Une année que j'ai trouvée difficile, éprouvante, tant professionnellement que personnellement.
Mais une année qui m'a permis d'y voir plus clair, et d'apprendre à lâcher prise, à m'autoriser des pauses pour mieux revenir.

 
 

EN 2016...

...J'ai visité des lieux que je rêvais de découvrir sur mon île, comme les Aiguilles de Bavella, le Monte Renosu, Piantarella ou encore Occi, le village fantôme.

...J'ai avancé dans ma quête d'une vie plus saine, en allant vers un mode de vie tendant au flexitarisme, je me suis essentiellement soignée aux huiles essentielles et mes cosmétiques sont, eux-aussi, devenus plus éthiques.

...Je me suis mise à la vidéo, l'exercice de post-production est encore bien périlleux pour moi, mais j'aime apprendre et peu importe le temps que cela prendra je mettrais tout mon cœur pour tenter d'arriver à faire ce dont je rêve.

...On a investi dans un drone avec Flo en début d'année, un Dji Phantom 3 Standard, que l'on a finalement vendu en fin d'année pour son grand frère, le Dji Mavic Pro, une petite bombe, facile à transporter en voyage. Fini les galères et le style tortue avec des sacs à dos imposants. C'est Flo qui gère les vols et toute la partie technique, tandis que je m'essaie aux montages vidéos. On est encore novices dans la pratique et on a soif d'apprendre.

...J'ai fait local, je me l'étais promis et fixé comme but depuis le Salon des blogueurs voyage. Pari réussi en 2016 puisque j'ai pas mal collaboré avec mon île. J'ai fait de chouettes rencontres, je me suis pliée à l'exercice très difficile du passage à la télévision locale, et j'ai eu l'honneur de paraître deux fois dans le Corse-Matin. Deux expériences plutôt sympathiques.

...J'ai aussi eu mon petit quart d'heure de gloire chez les blogueurs avec une publication de six pages dans le magazine As You Like d'avril.

...Côté voyage, fidèle à mes habitudes, j'ai visité une capitale européenne et un pays plus lointain, on a choisi Lisbonne au printemps, et les Philippines pour les fêtes de fin d'année, deux destinations merveilleuses qui resteront de magnifiques souvenirs.

...Je me suis remise au sport, et ça m'a permis de me sentir plus forte, plus vivante, de me voir pousser des ailes.

...J'ai été mille fois déçue par le monde de l'internet, les tricheries et l'appât du gain, l'oubli de certaines valeurs et des gens obsédés par la toute puissance irréelle, qui n'a de valeur que dans leur cerveau finalement.

...J'ai appris à faire le tri, à ne lire que les blogs que j'ai choisi de lire, mais à les lire vraiment, et à commenter aussi, ne pas hésiter à mettre des mots, même le plus petit, le plus simple compliment, mais ne pas hésiter à dire les choses. Car dans le monde de l'immédiateté, de l'hyper connectivité, on balaye du doigt les milliers d'informations qui nous arrivent par jour, sans les prendre véritablement en considération.
Trouver de belles âmes, de belles personnes, et ne pas être sans cesse tourné vers soi-même, la course à l'autosatisfaction, l'égocentrisme poussé de certains qui ne partagent que dans le but de leur assouvissement personnel me fatigue.
Alors j'ai continué à liker, à commenter et partager ce qui me paraissait beau et nécessaire de l'être. À encourager aussi ceux qui ne se sentent pas capables mais qui ont ce petit truc en plus...

...J'ai pas mal délaisser le blog, et cela était en partie volontaire, je ne me permets plus de produire du travail bâclé, sous la pression d'une deadline factice finalement. Je préfère désormais prendre mon temps, que cela vienne du cœur et me corresponde, on ne peut pas être au top tous les jours, à moins d'être un robot.

...J'ai tout de même pris le temps de vous raconter mes séjours à Rome et Amsterdam, puis ma belle semaine à Lisbonne, j'ai commencé le récit de mes aventures à Bali, mais je n'ai pas eu le temps d'approfondir le sujet, ni de traiter mes milliers de photos et vidéos sur mon road-trip aux USA, le reste de mes articles étaient consacrés à la Corse.

...J'ai été épuisée de nombreuses fois, à trop vouloir en faire, à trop vouloir faire plaisir, à trop vouloir me surpasser, je me suis un peu oubliée. Je me suis perdue au milieu d'un flux de pensées qui s'amoncellent en permanence et sont stockées dans un cerveau déjà bien trop rempli. Vous avez déjà eu cette sensation d'avoir bien trop de choses à faire, auxquelles penser, et qu'au final vous n'arrivez à rien ? Voilà comment j'ai terminé l'année : sur les rotules. Avec l'envie d'une pause. Une vraie.

...J'ai appris à dire non. Non aux escapades trop courtes qui n'ont aucun autre intérêt que de m'épuiser un peu plus. À dire non aux propositions qui n'ont aucun autre intérêt que de me faire perdre mon temps et n'ont de valeur que la visibilité donnée à la marque en face. Trop de travail pour peu d'estime, je préfère continuer à marcher au feeling, avec le cœur.

...J'ai continué à semer des ondes positives, à me couper des informations malsaines qui tournent en boucle à la télé et sur les réseaux sociaux.
Je suis maître de mon monde et je le veux beau, joyeux et optimiste. J'ai réussi au fil des années à ne plus me laisser polluer l'esprit par des choses négatives, j'ai désactivé toutes notifications de mes applications, je suis devenue maître de mon monde et de ce que je veux y laisser entrer.
Mes flux internets sont à 99% composés de voyages et de belles images. Un monde très utopiste certes, mais un monde qui me permet de vivre ma vie telle que je l'ai décidée. Je ne suis sous aucune emprise et je vois enfin un monde meilleur et dans lequel j'ai foi, malgré tout.

Il y a longtemps que je m'éparpille, que mon esprit se perd dans un lot de pensées qui l'accapare, à chaque instant, le besoin de faire une pause, se reconnecter à soi-même, à la vie, est nécessaire. Alors, pour 2017, plus que tout, j'ai décidé de prendre quelques résolutions, et de m'y tenir.

EN 2017...

...Je m'autorise à souffler, à faire des pauses, à me déconnecter sans culpabiliser, à retrouver le temps, du temps pour moi, et pour ceux que j'aime... à faire toujours plus de randonnées, me reconnecter à la nature, car cela va de paire.

...Je m'obligerais à lire, car trop occupée ou préoccupée par la fuite du temps et la procrastination, je me perds plus facilement sur instagram que sur un bon bouquin, malgré la pile qui s'agrandit dans la bibliothèque.

...Je poursuivrais le sport, ma thérapie du bien-être, aussi addictif que cela puisse être, cela engendre une véritable sensation de bonheur, de bien-être.

...Je reprendrais plus souvent mon appareil photo, pour des sessions locales, et pour approfondir la photographie et la prise de vidéos.

...Je m'accorderais du temps pour travailler la post-production de photos et vidéos.

...Je tâcherais de ne plus me laisser polluer l'esprit par des gens négatifs, les mauvaises pratiques, les mauvaises personnes. Rester toujours fidèle à ses valeurs et avancer.

...Je rêve de découvrir le Japon ou le Vietnam, de la folie tokyoïte ou sur les traces de mes grands-parents en Indochine, on verra ce que l'avenir me réservera.

...Je sèmerais encore et toujours des ondes positives, je respecterais la planète à ma petite échelle et je serais meilleure avec mes proches.

Et de mon côté, je vous souhaite une belle année 2017, je vous souhaite d'être bons, généreux et de vous entraider, toujours. On ne sait jamais de quoi demain sera fait, alors autant l'être aujourd'hui, vous ne vous en sentirez que grandi, peu importe les effets produits.
Soyez heureux, et parcourez le monde pour voir à quel point il peut être beau, et que l'on est loin d'être les plus à plaindre.
Chérissez vos proches de doux mots et d'attentions, et souriez plus que jamais à la vie, elle finira aussi par vous sourire !
Pace è Salute !

***

Pour relire le bilan de l'an passé cliquez ici


Padoune

Corsica, 28 Avenue du Mont Thabor, Ajaccio, Corse, 20090, France