Itinéraire : Bali l'Île des Dieux

Certains endroits sont viscéralement habités, imprégnés par l'incommensurable, l'esprit non pas d'un mais de plusieurs Dieux. 
On reconnaît Bali entre mille autres îles, de par son odeur, ses surfeurs australiens et sa culture hindouiste. 
Rencontre avec la belle, au milieu des petites Îles de la Sonde.

On foule le sol asiatique pour la première fois. Admiratifs, contemplatifs, on atterrit sur l'île de Bali après plus de 24 heures de voyage. Une escale à Singapour d'une journée et trois avions plus tard, nous voici tout droit sortis de l'aéroport de Denpasar, une fleur de frangipani dans les cheveux, et il est déjà l'heure de marchander notre course en taxi. Exercice difficile, on est complètement jet-lagués. L’orage gronde, on découvre les joies de la conduite asiatique, de nuit, pour la toute première fois. Ici, été comme hiver, la nuit tombe à 18 heures. Des scooters se faufilent partout, on croise de tout, des poules, des voitures, des taxis, tous ont l’air d’être pressés et nous nous sentons oppressés dans le véhicule, pour tout vous dire, on pensait Bali plus tranquille que d’autres pays asiatiques, niveau conduite. On a tant entendu parler de la zen attitude des balinais, de la sérénité qui pèse sur cette île que l’on est un peu surpris par toute cette agitation.
C’est le cœur serré que nous arrivons enfin à destination, notre villa nous attend, pour cette première soirée on loge dans une villa avec piscine privée, il faut dire qu’à Bali, cela ne manque pas, et pour le prix d’une chambre d’hôtel basique en France on se retrouve dans un lieu idyllique. On nous accueille avec un plateau de fruits et un cocktail de fruits frais. On ne demandait pas mieux après 24 heures de voyage. On ne profitera malheureusement pas de la piscine ce soir, on découvre les joies de la saison des pluies, sous un orage de tonnerre, on s’endormira, on ne réalise pas tout à fait ce qui nous arrive.

LE PARCOURS - LES LIEUX VISITÉS

  • Ajaccio > Paris > Singapour > Bali
  • Seminyak / Legian / Kuta
  • Péninsule du Bukit - Uluwatu
  • Seminyak / Région des lacs et des montagnes du Centre
  • Nusa Lembongan
  • Gili Air (3 jours)
  • Ubud (5 jours)
  • Besakih / Est de l'île
  • Bali > Singapour
  • Singapour > Paris > Ajaccio

Nous avons commencé par le sud de l’île à Seminyak puis Legian où nous avons passé trois jours, ce qui nous a permis de découvrir la péninsule du Bukit et les endroits très touristiques du Sud. Nous prenions principalement le taxi dans ces zones, et avions loué un scooter pour la journée autour d’Uluwatu, puis fait une excursion d’une journée avec notre guide en partant de Tanah lot et en remontant via Batukaru et Jatiluwih jusqu’au temple Ulun Danu, afin de découvrir la région des lacs et des montagnes du centre. Puis nous sommes allés à Nusa Lembongan, où nous avons dormi une nuit et passé une journée avant de partir sur la petite île de Gili Air à Lombok pour trois jours de décompression totale. Et enfin nous avons fini notre voyage à Ubud, qui aura été notre fief pendant cinq jours, l'occasion de visiter le coin, les rizières de Tegallalang et de faire une nouvelle excursion du lac Batur jusqu'à l'est de l'île où nous avons pu visit les temples de Besakih et Tirtagangga entre autres.
Un voyage de 15 jours, avec deux journées dans l'incroyable ville de Singapour.

SEMYNIAK / LEGIAN / KUTA

Des plages dignes de la côte Californienne, des couchers de soleil à tomber à la renverse, saupoudrez tout ça de bars ultra cools, et vous obtiendrez le sud de Bali. La zone la plus touristique de l'île nous accueille sous son plus beau soleil, on a choisi de commencer notre parcours par ces lieux, dans la continuité d'une arrivée en avion, à mille à l'heure, histoire que le dépaysement ne soit pas total dès le départ, je pense que c'était la meilleure façon de débuter ce voyage, commencer par le moins dépaysant et terminer dans la zénitude la plus totale.

ULUWATU

Deuxième jour sur l'île indonésienne, après une jolie rencontre la veille avec un taxi plutôt sympathique, on s'est laissés embobiner par son humour à deux balles et son sourire communicateur, il viendra nous chercher pour nous emmener à Uluwatu. De toute manière on n'avait pas d'autre moyen de transport. Très gentil, et serviable, il deviendra au fur et à mesure plus qu'un simple taxi, un guide, un... gentil ami. Il nous conseille sur les lieux, la location de scooter et nous laisse virevolter dans la région en nous promettant de revenir nous chercher dans l'après-midi. La course en taxi ne coûte pas grand chose, et il a l'air d'en avoir besoin, alors on le suit. Il s'appelle Kiki Jaya, de son nom de scène ;)

TANAH LOT / BATUKARU / JATILUWIH / PURA ULUN DANU

On quitte Seminyak pour une journée à l'intérieur des terres. Notre guide Suni, que nous avions contacté préalablement avant notre départ sur les bons conseils du site balisolo.com, vient nous chercher à notre hôtel pour une excursion en presque-français au gré de nos envies. On commencera la journée par la visite du temple Tanah Lot, le temple de la mer accessible par marée basse. Puis nous continuerons notre route en découvrant nos premières rizières, un vrai bonheur. Les rizières en terrasse de Jatiluwih, inscrites au Patrimoine Mondial de l'Unesco. Dans l'après-midi, on poursuivra jusqu'au temple Ulun Danu, en bordure du lac Bratan, il est l'un des sites les plus connus de Bali, celui qu'on voit sur toutes les cartes postales. Mais comme souvent en haute montagne, le ciel gris et un peu de brouillard nous gâche un peu le paysage.

NUSA LEMBONGAN

On s'évade le temps d'une journée sur la magnifique île de Nusa Lembongan, à 45 minutes en bateau de Kuta, nous sommes sur cette petite île du sud de l'île. C’est sur cette île que nous avons été réellement confrontés à la pauvreté qui nous a ramené à une bien triste réalité… D’un côté de l’île, il y a les magnifiques hôtels et chambres d’hôtes vertigineux, et de l’autre, des habitations en bambous et autres matériaux en tôles trouvés par-ci par-là, et des gens qui paraissent plus tristes que dans le Bali touristique. Les mamans sont assises avec leurs bébés au milieu de détritus, et se nourrissent comme elles le peuvent avec ce qu’elles trouvent (heureusement les ressources sont importantes là-bas). Mais cela m’a beaucoup émue.
Nusa Lembongan, ce sont des plages et paysages splendides, une culture de l'algue très importante mais aussi la pauvreté. On a loué un scooter à notre hôte pour balader toute la journée dans l'île pour 70 000 Rp (environ 4,70€).

GILI AIR

On quitte Bali pour un autre pays indonésien, Lombok. Après un premier aperçu de la tranquillité à Nusa Lembongan, nous voici sur la jolie Gili Air, sœur de Gili Trawangan et Gili Meno, cette petite île n'a rien à envier aux deux autres.
Ici, c'est farniente toute la journée, massages, cocktails, plongeons dans la piscine, ou snorkeling dans les eaux chaudes de l'île. On sirote des cocktails devant des couchers de soleil fabuleux avant de manger du bon poisson frais. Bref, on s'est ressourcés ici pendant trois jours avant de retourner à Bali pour de nouvelles aventures.

BESAKIH & L'EST DE BALI

Au départ d'Ubud toujours avec notre guide Suni, nous allons découvrir les rizières de Tegallalang, fabuleuses rizières en terrasse d'un vert profond, puis nous avons visité l'incroyable temple Tirta Empul, où des milliers de balinais viennent se purifier sous ses fontaines. On a ensuite repris la route en contournant le Mont et lac Batur, jusqu'au temple de Besakih, il s'agit du temple le plus haut, celui qui règne sur Bali, au pied du Mont Agung. On a terminé la journée au Water Palace Tirta Gangga, un superbe palais aquatique d'où jaillissent des fontaines alimentées par de l'eau sacrée, avant de rentrer à Ubud par la route du sud-est de l'île d'où l'on aperçoit clairement l'île de Nusa Lembongan, en face de Bali.

UBUD

Ubud, c'est le cœur de Bali, c'est d'ici que tout se passe, c'est le lieu central qui permet de relier un point à l'autre de l'île assez facilement, tout en profitant des bonnes adresses de la ville. La Monkey forest est l'attraction principale d'Ubud, mais il y a aussi un tas de spectacles de danses à voir, un marché, des bons restaurants et cafés. On y a passé cinq jours, ce qui nous a permis de découvrir les alentours

Comment y aller ?

Plusieurs compagnies aériennes desservent l'aéroport de Denpasar, souvent en faisant une escale dans une ville d'Asie, avec Singapore Airlines, nous avons fait escale à Singapour à l'aller comme au retour, avec des prix plus élevés, mais sur un vol en A380 et un excellent service à bord, à ce jour la meilleure compagnie que j'ai prise. Mais il en existe d'autres, telles que Malaysia airlines qui fait escale en Malaisie ou encore à prix plus attractifs, Emirates et Qatar, dans les Pays Arabes Unis. Un billet aller-retour avec escale depuis Paris fluctue entre 600 et 1000€ selon la période et les compagnies aériennes.

Se déplacer

Sur place, plusieurs choix s'offrent à vous, il y a le taxi, le chauffeur/guide privé, le bemo (van collectif) ou alors par vos propres moyens, en scooter. Je vous déconseille impérativement la voiture, trop complexe et dangereux comme moyen de locomotion, sur l'île si vous vous la sentez, préférez le scooter avec une bonne assurance et un permis de conduire international. (Les contrôles sont fréquents, surtout envers les touristes). Sinon les taxis ne coûtent pas grand chose, et les chauffeurs privés sont intéressants pour des journées d'excursions à travers l'île (comptez 30€ la journée, repas et visites incluses, ou 50€ pour un guide parlant français).

Se loger

Hors saison touristique il est très facile de trouver des logements à Bali pour trois fois rien. Pour vous donner un ordre d'idées, une villa (chambre double) avec piscine privée, et tout le confort nécessaire dans Semyniak nous est revenue à 117€ la nuit pour deux personnes... Ce qui est très cher à Bali, mais dérisoire pour nous occidentaux. On n'aurait même pas eu une chambre d'hôtel Ibis d'aéroport à ce prix-là en France...
En général on peut se loger entre 13 et 100€ par nuit selon ses envies et ses moyens, une nuit à 13€ comprend souvent le strict minimum (sans douche ni climatisation, se renseigner.)
À réserver au fur et à mesure de son parcours, via des sites internet, sauf si vous avez du temps à perdre sur place et que vous êtes le roi de la négoc' (ce qui n'est pas encore notre cas). Comme pour chacun de mes voyages j’aime me plonger dans le lieu avant de partir, je planifie tout des mois à l’avance. Mais, pour Bali, et hors-saison, j’ai tenté quelque chose de nouveau : je lisais un peu partout que l’on pouvait y partir à l’aventure, sans réserver nos hôtels à l’avance, en choisissant et en négociant sur place, cela serait plus avantageux et permettrait de faire de belles économies… mon œil oui !

On a donc réservé uniquement notre 1er hôtel le soir de notre arrivée, et on verrait sur place… sauf que sur place, il fait chaud, très chaud, TROP chaud… Chercher un hôtel pour le soir même signifie :

  • rayonner d’un point à un autre (inconnu) en taxi ou scooter (sans les valises que l’on vous garde gentiment dans l’hôtel que vous occupiez la veille)
  • demander à tous les hôtels que l’on croiserait sur notre chemin de nous montrer leurs chambres et négocier un prix,
  • retourner chercher ses valises,
  • et revenir quand bien même on finirait par trouver un hôtel (qui au final s’avère plus cher et moins joli que ceux qu’on s’étaient listés avant le départ et qu’on aurait mieux fait de réserver sur internet).

Quand on reste 12 jours c’est une perte de temps incroyable, alors nous avons procédé ainsi deux fois, puis nous réservions la veille via internet. Alors finalement, procéder ainsi nous est revenu plus cher et nous n’avions eu aucun des supers hôtels que nous voulions.

Conclusion : si vous décidez de partir à l’aventure, partez au minimum un mois avec un sac à dos, sinon RÉSERVEZ. Peu importe la saison, les prix sont tout aussi dérisoires en commandant par internet. Vous pourrez retrouver la liste des hôtels que l'on a testé dans un prochain article.

Budget

Environ 2000€ par tête, pour une douzaine de jours sur place. Le billet d'avion est la partie la plus importante, et tomber sur un prix intéressant joue beaucoup dans l'estimation de votre budget.

Petit lexique indonésien & balinais

Bien souvent, lors d'un voyage à Bali, un touriste va préférer parler anglais et bafouiller un peu de vocabulaire indonésien, mais rare sont ceux qui feront l'effort de baragouiner quelques mots en balinais. Et pourtant, la prononciation de quelques mots dans vos conversations vous feront décrocher les plus beaux sourires des balinais, qui seront agréablement surpris et fiers de vous voir vous intéresser à leur langue, et ils vous feront bien comprendre qu'ils apprécient votre effort. Ça ne coûte pas plus cher et ça rendra heureux des gentils balinais, alors un petit effort !

Bonjour : Selamat Pagi en indonésien / Rahajeng semeng en balinais
Bonsoir : Selamat Malam en indonésien / Rahajeng wengi en balinais
Aurevoir : Selamat jalan (si l'on reste) / Selamat tinggal (si l'on part)
Merci : Terima Kasih en indonésien / Suksma en balinais
De rien : Sama Sama en indonésien
Oui : ya Non : tidak
Comment allez-vous ? : Apa kabar ?
Super ! : Bagus ! ou Baik baik (bien)

Outre les formules de politesses courantes, il faut retenir le mot Sudah et l'utiliser sans modération. En effet, ce mot signifie "déjà" en français, et sert à dire "non merci" en gros, car on l'a déjà fait, déjà acheté, déjà testé... Si on vous aborde dans la rue une énième fois, un sudah et c'est reparti ! C'est un moyen poli et efficace de dire non merci à quelqu'un d'un peu trop insistant.

Ce que j'ai adoré

  • Les odeurs de fleurs & d'encens partout dans les rues
  • La gentillesse des indonésiens, les gens les plus gentils au monde <3
  • Le klepon, petite pâtisserie gluante mais tellement TROP bonne...
  • Les banana pancakes, for ever <3
  • Les plats typiquement balinais (la sauce satay, le nasi et mie goreng...)
  • Les fleurs de frangipani
  • La musique balinaise, les sons de gamelan qui transportent...
  • Les sarong, la culture balinaise, l'hindouisme, je respecte profondément ces gens qui ont une belle vision du monde et des choses, une belle philosophie de vie, ils ont toujours le sourire, et vivent au jour le jour, n'ont pas peur de la mort.

Ce que j'ai moins aimé

  • Le Durian
  • Le retour des îles Gili en speed boat...

À savoir

  • Bali est la seule île d'Indonésie à être majoritairement hindouiste, le reste du pays est musulman, c'est d'ailleurs le premier pays musulman du monde.
  • Le décalage horaire est de 6h de plus en été, et 7h de plus en hiver.
  • Située près de l'Équateur, dans une région tropicale, Bali se divise en deux saisons, la saison sèche et la saison des pluies, il y fait la même température toute l'année (une trentaine de degrés), mais la différence se joue au niveau des pluies tropicales, très fréquentes de novembre à avril (surtout en fin de journée, et la nuit).
  • Visa à l'arrivée : ce visa coûte 25$ américains, prévoyez le montant exact en dollars, ce visa est valable 30 jours et doit être présenté avec son passeport au retour.
  • Taxe d'aéroport : ne pas oublier de garder des roupies pour payer la taxe d'aéroport, qui est de 150 000 Roupies pour un vol international. EDIT : Depuis février 2015 la taxe d’aéroport est incluse dans le prix de votre billet d’avion et n'est donc plus à régler lors de votre départ.
 

PARTAGEZ CET ARTICLE SUR PINTEREST!

BALI-blog-voyage-itinéraire-15jours.png
 

Padoune

Corsica, 28 Avenue du Mont Thabor, Ajaccio, Corse, 20090, France