La forêt des singes à Ubud

La ville d'Ubud est une étape incontournable lors d'un voyage à Bali, mais plus incontournable encore, la forêt des singes est la visite immanquable pour parfaire votre séjour sur l'île.

Monkey-forest-bali-onmyway-blogvoyage.jpg

Voyage effectué en novembre 2013

En venant à Bali, il y a une chose que l'on ne voulait surtout pas rater, c'était découvrir cet animal farfelu qu'est le singe. Bingo, on en a vu durant tout notre séjour assez facilement, mais cela eût été encore plus flagrant lors de notre arrivée à Ubud.
De plus, nous avions sans le vouloir choisi un hôtel à quelques mètres seulement de la forêt des singes, sur la Monkey Road. Ce qui nous valait quelques visites régulières de ces macaques à toute heure de la journée.

Sacred Monkey Forest Sanctuary

Située dans une réserve naturelle, la Monkey forest, de son nom officiel Wanara Wana, abrite environ 600 macaques, vivant ici en toute liberté. Chacun d'entre eux évolue au sein d'un groupe et occupe un territoire bien précis dans la forêt, il peut y avoir des embrouilles dans les clans, et comme dans toutes les espèces, des tensions qui vont avec.

L'essentiel à retenir avant de pénétrer dans cette forêt, est que nous sommes ici chez eux, et qu'il est important de respecter les lieux, et - cela va de paire - ses habitants.

Dès l'entrée, un panneau nous rappelle quelques règles de principe qu'il faudra veiller à respecter tout au long de la visite. Il ne faut pas oublier que ce sont des animaux sauvages, et qu'ils peuvent être agressifs si on interfère un peu trop dans leur vie.

Malin comme un singe

Dès les premiers mètres des singes font leur apparition, il y en a partout, en hauteur, en contrebas, ils font leur petite vie, observent, se battent, se cherchent des pouls, crient, sautent partout, bref, ce lieu de vie est un vrai condensé d'exaltation.

Ils se taquinent, crapahutent partout, on ne sait plus où donner de la tête. Les bébés me rendent encore plus gaga que je ne l'étais déjà face à tel spectacle. Mais leur relation m'interpelle au plus haut point, certains macaques n'hésitent pas à venir tirer les bébés de leurs mères, comme s'ils essayaient de les voler. Mais elles veillent au grain, et rattrapent toujours leurs progénitures.

Les macaques sont des petits mammifères d'une dizaine de kilos, cocasses, joueurs et très gourmands, notre rencontre avec ces primates a vraiment été délirante. En prenant toutes nos précautions pour éviter de nous faire chiper nos affaires, nous sommes arrivés avec comme seul accessoire mon appareil photo, car oui un singe ça vole, c'est très malin et aussi très capricieux, donc soyez prévoyants, et très attentifs tout le long de votre balade dans la forêt et alentours.

Un garde forestier nous explique comment faire venir un singe sur nos épaules, il suffit de lui montrer une banane pour qu'il rapplique, et là, gardez votre calme et surtout ne retenez pas la nourriture, il pourrait devenir méchant. J'ai eu droit à quelques petites crises de nerfs de certains petits singes au sol, qui voulaient me voler les petites boules de mon kimono, ou qui s'énervaient à gratter mon vernis à ongle des pieds de couleur jaune, ne comprenant visiblement pas ce que c'était.

Que de rigolades tout au long de notre visite, ces petits êtres sont vraiment très drôles à observer, et ils ne manquent aucune occasion de s'amuser. Un bassin en vue, et hop, concours de sauts. Un autre ? Et hop que je pousse mon pote à l'intérieur, non mais vraiment, on se croirait dans une comédie hilarante sans fin. Chaque épisode est un vrai moment enthousiaste. Qu'ils se chamaillent pour un bout de banane ou qu'ils s'agressent pour avoir empiété sur un territoire, chaque moment est vécu à 300% et donne lieu à de grandes manifestations d'énergie.

Nous observons un groupe, lorsque tout à coup l'un d'entre eux se met à hurler et indiquer une direction aux autres, qui ne semblent pas le calculer de prime abord, puis grâce à l’insistance de ses cris puissants, plusieurs confrères viennent voir de plus près, et aperçoivent derrière un mur un énorme varan, ils se mettent alors tous à lui hurler dessus, certainement pour lui faire peur, et celui-ci s'en va en sens inverse.

TRI HITA KARANA

Conformément à la philosophie hindoue balinaise, la paix et la liberté sont atteintes dans nos vies seulement quand nous respectons et observons les trois liens harmonieux connus comme étant les trois (Tri) principes (Karana) pour le bonheur (Hita).

  • Les Dieux ont béni la vie et créé la nature et tout son contenu
  • La nature offre la nourriture pour soutenir les besoins et activités des êtres humains
  • Les êtres humains ont l'obligation d'établir un village traditionnel, de construire des temples de culte, de tenir des cérémonies variées, de faire quotidiennement des offrandes pour préserver la nature et résoudre les problèmes, ensemble.

En gros, l'essence même de cette doctrine est de permettre l'harmonie entre les êtres humains, les Dieux et leur environnement.

Ce sanctuaire ne constitue pas uniquement une attraction touristique, mais se veut avant tout être un lieu de recherche et de conservation.

Haut-lieu de la spiritualité, il est donc important - en tant que visiteur - de respecter ce lieu et ses habitants, et de les laisser vivre tranquillement leur petite vie.

Nous avons passés une matinée entière à promener dans cette forêt magique, à la découverte de ces macaques à la posture souvent nonchalante, à l'air parfois désabusé ou très en colère, ces singes dont les mimiques n'ont eu de cesse de m'interroger, me faire rigoler, m'amadouer. Un vrai moment de bonheur, dans un lieu enchanteur que je ne voulais plus quitter.

Même si au départ j'ai eu peur de braver la foule, d'arriver dans un endroit aseptisé ou surfait, il n'en a rien été. Nous sommes venus un matin dès l'ouverture, et la balade a été féerique du début à la fin, avec peu de monde.

Quand t'as fait une boulette et que t'es dégoûté de la vie =)

QUELQUES CONSEILS

Horaires d'ouverture : 8h30 - 18h tous les jours
Prix : 50,000 rp (40,000 pour les enfants)

Les macaques sont très sensibles aux bruits des sacs plastiques, veillez à ne pas en sortir en leur présence, ou à les jeter avant d'entrer dans la forêt pour ne pas être importunés.

Si vous avez peur des singes et que vous ne souhaitez pas qu'ils vous approchent, n'emportez pas de nourriture et ils resteront éloignés.

Ne rien leur donner d'autre à manger que des bananes, et si vous le faîtes, ne tentez surtout pas de leur reprendre.

Éviter de venir avec des accessoires susceptibles d'être chipés (une paire de lunettes, des boucles d'oreilles, un chapeau, etc etc...) tenez bien vos affaires et ayez toujours l’œil sur ces petits êtres fourbes ;)


 

Cet article t'a plu ?
Partage-le sur Pinterest !

 

Padoune

Corsica, 28 Avenue du Mont Thabor, Ajaccio, Corse, 20090, France