Happy à vélo dans les Calanques de Piana

Deux vélos, deux amoureux, un cadre exceptionnel.
Mélangez le tout et vous obtiendrez une magnifique journée d'été dans les Calanques de Piana.

Deux heures et demies de route nous séparent des célèbres roches de granit rouge des Calanques. Le réveil nous extirpe difficilement du lit, si tôt, en ce dimanche d'été. C'est le prix à payer pour profiter de la douceur des températures, et de la tranquillité du lieu, avant l'afflux massif de touristes.

Inscrites au Patrimoine Mondial de l'UNESCO, E Calanche di Piana ne se présentent plus. En plus d'êtres vertigineuses, elles offrent un éventail de dégradés de tons chauds, reflétant sur la roche du matin jusqu'au soir.

J'aime venir ici hors-saison, lorsque les lieux sont déserts, immuables, et semblent l'espace d'un court instant, nous appartenir. Mais aujourd'hui, la raison de ma venue y est toute particulière, nous sommes fin juin, les touristes sont déjà présents, mais j'ai décidé de m'y aventurer tout de même, avec Flo, de manière plus originale, à vélo.

MOVE HAPPY ET "PRESQUE" SANS EFFORT

Arrivés de bonne heure au village de Piana, nous nous dirigeons devant l'Hôtel Les Roches Rouges, où une station de vélo a été installée depuis peu, comme un peu partout sur l'île.

APPeBIKE (Prononcez Happy Bike) est un nouveau concept qui a vu le jour il y a quelques mois, il s'agit d'un réseau de location de e-Bike, à savoir des vélos à assistance électrique, qui ont été disséminés aux quatre coins de l'île, afin de permettre au plus grand nombre la pratique du vélo, en toute simplicité.

Le principe est simple, les vélos sont en libre-service et accessibles via une application mobile, qu'il suffit de télécharger sur son portable.
Tout y est très bien expliqué, et en quelques minutes, vous avez déverrouillé votre cadenas et enfourché votre vélo à l'assaut des plus beaux coins de l'île, "presque" sans effort. 

Je dis presque car l'assistance électrique facilite vraiment la tâche, et permet d'avancer très rapidement, même lorsque la montée est rude.
Ce qui est quand même très appréciable, lorsque la chaleur nous plombe et qu'il y a du dénivelé.

Connue pour son relief, et sa côte escarpée, la Corse est une montagne qu'il est parfois difficile d'arpenter. Les Calanques de Piana en sont un bon exemple. Presque impraticables en saison estivale, ses routes sinueuses deviennent alors un fardeau pour quiconque souhaiterait venir s'y balader et prendre de jolies photos.

L'été, de nombreux autocars, campings-cars, et voitures tentent de se frayer un passage sur une route très étroite, leur arrêt est bref, mais leur attente longue, puisqu'il faut parfois des heures pour se sortir d'un tel empêtrement. On a donc voulu se confronter à cette problématique, en vélo électrique, histoire de voir ce que ça pouvait donner, et si l'on pourrait profiter du lieu, à souhait.

Nous voilà donc partis à l'aventure dans les Calanques et le silence assourdissant du matin, nous sommes parmi les premiers sur place, à admirer la lumière chatoyante du soleil, discret mais déjà ardent, se figeant sur les parois rocheuses volcaniques, leur conférant un aspect encore plus féérique.

Il est encore tôt mais les premières voitures ne tardent pas à arriver, s’arrêtant brièvement, sans même profiter de la sérénité du lieu. De notre côté, on expérimente la pratique du vélo à assistance électrique, la sensation est surprenante, l’usage et la praticité simpliste rendent l’expérience très agréable.

Quelques minutes suffisent à me convaincre et me donneraient presque envie d’investir dans ce genre de moyen de transport pour ma vie de tous les jours, je suis enchantée par ce type de vélo, qui allie sport et confort, écologie et modernité, dont je connaissais le nom mais sans en avoir véritablement compris le sens. Si Ajaccio était équipée d’une piste cyclable digne de ce nom, je vous le dis franchement, je n’hésiterai pas une seconde à investir.

Tandis que les groupes de touristes débarquent pour l’arrêt photo, le vélo nous permet de les esquiver, d’aller et revenir autant que nous le voulons, d’un point A à un point B, sans être gênés, ni gêner personne.
La sensation de liberté qu’offre le vélo change notre vision du lieu, que nous avons nous-même l’habitude de visiter en voiture, et l’on constate sans tarder les contraintes à être véhiculés dans ce genre d’endroit.

Notre regard est biaisé lorsque nous parcourons ces paysages en voiture, nous ne prenons pas le temps d’appréhender la nature, la roche, d’être vraiment connecté à la terre, dans le moment présent. On se substitue à un pare-brise, ralentir nous permet parfois de faire une photo floue, une place et on s’arrête précipitamment, au pas de course on remonte en voiture, sans même avoir jauger l’environnement.

Le confort du vélo nous permet de pédaler sans trop d’effort, de nous arrêter quand bon nous semble, de nous sentir libres et véritablement là, à l’écoute du lieu et de ce qu’il a à nous offrir. Nous avons parcouru les Calanques durant plusieurs heures, sans forcément faire beaucoup de kilomètres. C’était un choix, apprécier et être au contact de la roche, au plus près de son état naturel, se délecter de cette atmosphère particulière.

 

Le milieu de journée entamé, la chaleur devient vraiment accablante, alors, après une belle matinée à déambuler entre Piana et Porto, nous allons remettre nos vélos à leur borne, vraiment contents et conquis par la découverte de cette nouvelle activité.

Découvrir la Corse en vélo électrique

Pour quelques heures ou à la journée, la location de vélo à assistance électrique est une nouvelle manière tout à fait ludique de découvrir ou redécouvrir son environnement.

C'est aussi l'occasion de prendre l'air, d'éviter une horde de touristes, et des embouteillages souvent crispants lors de nos vacances.

Avec une autonomie de 120 kilomètres, le vélo électrique permet de se déplacer aisément, les cheveux au vent, sans contraintes. Situés dans des points géographiques stratégiquement éparpillés sur toute l'île, vous aurez toujours un lieu de stationnement non loin de chez vous, il suffit de rechercher le point de location le plus proche sur l'application grâce à la localisation, et vous pourrez à tout moment de la journée (entre 8h et 20h) profiter des joies de ce type de vélo !

Ce qu'il faut savoir

  • 200 vélos sont en accès libre partout en Corse, les bornes sont indépendantes, proches d'hôtels ou dans des lieux publics.
  • L'application APPeBIKE (sur Google Play ou App Store) propose des circuits préconçus, pour vous inspirer si vous ne savez pas où aller.
  • Comptez 38€ pour une journée de location, 10€ la 1ère heure et 5€ par heure supplémentaire.
  • Vous pouvez ajouter un accessoire à votre location (bombe anti crevaison, casque etc...) il faudra alors le récupérer au lieu de stationnement du vélo.
  • Gardez de la batterie sur votre téléphone pour pouvoir faire l'état des lieux et rendre le vélo, il vous faudra prendre une photo et la télécharger via l'application.
 

PARTAGEZ CET ARTICLE SUR PINTEREST !

 

Cet article est réalisé dans le cadre d'une collaboration avec APPeBIKE, tous les choix éditoriaux, écrits et photographiques me reviennent librement.


Padoune

Corsica, 28 Avenue du Mont Thabor, Ajaccio, Corse, 20090, France