Lisbonne : L'Alfama, Castelo & Graça

Trois mois plus tôt, je profitais de la douceur de vivre de Lisbonne pour quelques jours.
 Après un début de voyage sous un ciel morose, nous découvrons la ville, chaleureuse au possible, sous un soleil de plomb qui l'a rend encore plus jolie.
Balade au cœur du Lisbonne typique, entre traditions locales et quartiers populaires.

ALFAMA

L'Alfama est l'un des premiers quartiers que l'on visitera ce jour-là. Sous un soleil de plomb et un ciel plus bleu que bleu, on démarre cette première journée le cœur rempli de joie et d'excitation, à l'idée de rencontrer la population et cette vie de quartier qui nous plaît tant.
Et l'on se l'imagine comme telle, un labyrinthe de ruelles maures dans lequel on se perd volontairement, au rythme de pavés sinueux et de rencontres locales, l’ambiance d’un petit village au cœur même d’une capitale.

On s'immisce - à l'insu de son plein gré - tel le soleil à travers ses fenêtres sans volets, dans le quotidien d'un quartier vivant, où les gens se saluent, discutent d'une fenêtre à l'autre, les télévisions résonnent, de par leurs minuscules fenêtres, c'est la vie de toute une population qui fait écho.

Dès la terrasse panoramique de Portas do Sol, le quartier dévoile ses plus beaux atouts, un enchevêtrement de maisons, des couleurs pastels, des toits rouges sur fond de Tage et de ciel bleu, une véritable carte postale qui donne déjà le ton de notre visite.
Non loin de là, se trouve le Miradouro de Santa Luzia, qui offre une vue à peu près similaire, depuis une jolie terrasse couverte de bougainvilliers ornée d’azulejos, de jolies coupoles et d’un petit jardin où il y fait bon vivre.

Après cette jolie introduction, il est temps pour nous de nous imprégner de ce quartier. On entame notre balade au hasard de ruelles, telles des allées secrètes, on pénètre gentiment dans ce quartier aux allures de médina, où la vie lisboète bat son plein outre-mesure. La tête en l’air, on admire les mosaïques cachées, les guirlandes, les plaques rendant hommage à Santo António de Alfama, que l’on retrouve un peu partout sur les devantures des maisons, ainsi que les vies qui s’animent de balcons en balcons.

Le fado résonne au cœur de ce quartier, des enfants jouent dans les rues, des personnes âgées papotent au milieu de touristes joyeux de découvrir cette atmosphère chaleureuse. Dans l’après-midi, on trinquera à la Ginjinha chez des commerçants très sympathiques, proches de l’Igreja de São Miguel.... on finira même par leur acheter une bouteille de cette excellente liqueur, que nous prendrons plaisir à savourer à notre retour en Corse, en souvenir de ces beaux moments.

Se perdre dans les ruelles, ne pas avoir de point précis, croiser le tramway 28 dans sa course folle, déambuler dans des calçadas (escaliers) et être envoûté par des façades colorées, l’Alfama est ce quartier typique qui fait de Lisbonne un petit village bien sympathique. 

CASTELO 

Un château maure surplombant la colline, un pittoresque lacis de ruelles s’amoncelant entre les maisons aux teintes pastels, des peintres, des artistes, des façades colorées, dès le début de la journée, ce quartier de la ville donne le ton sur un passé historique riche, et donne envie de s’y intéresser plus en détails en visitant les remparts du Castelo Saõ Jorge.

Après s'être baladés dans les ruelles adjacentes, souvent désertées de touristes, nous grimpons jusqu’au château aux immenses remparts se situant sur la freguesia (paroisse).
À l’ombre des pins, on y découvre un grand belvédère offrant une vue panoramique sur toute la ville et l’estuaire du Tage.

À l’occupation grecque et Carthagène, s’ajoutent les invasions barbares des Suèves et des Wisigoths dont la cité a été témoin. Puis, des siècles plus tard elle tomba sous l’occupation des Maures, on y retrouve aujourd’hui dans les détails des influences de la période islamique.

On passera une bonne partie de la journée au cœur des remparts, à découvrir les forteresses, explorer le château fort, les vestiges de l'ancien Palais Royal de la Citadelle, tout en gardant un œil sur la vue majestueuse dont on peut jouir. Ce jour-là nous n’avons pas pu explorer les vestiges archéologiques, l’accès y étant restreint. On promènera dans les jardins et le belvédère, où de magnifiques paons se pavanent devant nous. Un magnifique spectacle auquel on assiste, un défilé de paons aux couleurs impressionnantes qui braillent, font la roue, varient d’un arbre à l’autre. On se délecte de ce joli moment.

Le quartier de Castelo nous donne un bel aperçu de l’histoire de la ville, on saisit l’âme de la vieille alcáçova (citadelle) où se révèle l’héritage maure de Lisbonne, et ses ruelles moins courues que celles de l'Alfama lui confèrent un charme singulier où sont répandues boutiques, restaurants, bars ou épiceries.

GRAÇA

À partir de la Mouraria, quartier multiculturel au doux mélange de genres et de traditions, on se dirige vers la magnifique Igreja (église) de São Vicente de Fora, d'un blanc immaculé dont les coupoles semblent se détacher du ciel. Du haut de sa tour, on peut y apercevoir l'Alfama sous un nouvel angle. Le Panteão Nacional et sa silhouette baroque se trouve juste derrière.

On remonte un dédale de ruelles vivantes et authentiques qui nous conduira plus au nord, en direction des plus hauts miradouros de la ville.
Le long de notre chemin, on découvre des façades toutes plus impressionnantes les unes que les autres, l'heure tourne et la lumière de fin de journée teinte chaleureusement les couleurs des maisons.

À mesure que l'on arpente le quartier, les couleurs rosées s'accentuent, on arrive bientôt devant l'Igreja da Graça, on dépasse un petit parc avant de se retrouver sur le miradouro da Graça, l'un des plus jolis de la ville. Prisée des Lisboètes et des touristes, cette terrasse offre un cadre idéal avec des couchers de soleil inoubliables, attablés autour d'un verre sous les pins.

En poursuivant notre balade, on se retrouve sur le plus haut belvédère de la ville, le miradouro da Senhora do Monte. La vue y est quasi-similaire, avec un angle de vue plus lointain vers le nord de la ville, mais ce lieu a l'avantage d'être l'un des moins fréquentés. On restera ici un long moment, à regarder le ciel s'embraser au milieu de Lisboètes, les pieds dans le vide.

Les incontournables

  • Visiter le Castelo São Jorge
  • Visiter l’Igreja de São Vicente de Fora, son monastère et le Panteão Nacional
  • Siroter un verre avec vue au coucher du soleil au belvédère de Graça
  • Boire une Ginja avec les habitants dans une ruelle de l’Alfama
  • Écouter du fado dans l'Alfama
  • Découvrir la majestueuse cathédrale Sé

Padoune

Corsica, 28 Avenue du Mont Thabor, Ajaccio, Corse, 20090, France