Athènes : L'Acropole & le Musée de l'Acropole

Impossible de terminer mon voyage dans les Cyclades sans une escale dans l'incontournable capitale grecque.
Athènes, célèbre cité antique, est l'une des plus anciennes villes du monde.
Partons ensemble à la découverte de son riche passé culturel en visitant ses incroyables sites archéologiques.

La première chose à laquelle on pense inévitablement lorsque l'on évoque la Grèce, c'est bien évidemment à l'Acropole. Niché au cœur de la ville sur un promontoire rocheux, ce site est l'un des plus visités au monde. Il est inscrit au Patrimoine Mondial de l'UNESCO.

C'est avec une immense joie, qu'avec Christelle nous nous rendons ce samedi matin dans ce lieu unique au monde. Sur-excitées à l'idée de partir sur les traces de l'antiquité grecque, nous voilà en route vers les vestiges de la ville.

Déambuler dans Athènes a quelque chose d'assez fou. La ville est devenue une importante mégalopole au XXème siècle, avec ses qualités et ses défauts, elle peut faire peur, mais aussi impressionner.
Mais, ce qui fait le charme et la particularité de cette ville sont indéniablement son héritage culturel et ses vestiges que l'on rencontre parfois, comme ça, au détour d'une rue.
Une rue plus ou moins moderne, peut, tout à coup, amener à un temple. Deux mondes distincts se font face et c'est ce qui m'a profondément marqué ici.

L'ACROPOLE

S'il n'y avait qu'un lieu à visiter à Athènes, ce serait bien sûr ce site. Majestueux, sur sa roche calcaire, il est indissociable de la ville.

En ce samedi matin, nous partons à sa rencontre afin d'en apprendre un peu plus sur l'histoire et flâner devant ces merveilles de l'Antiquité. Sur son flanc sud, s'élèvent le Théâtre de Dionysos et son sanctuaire. Le Parthénon s'offre à nous, sur son promontoire rocheux, comme un défi de venir nous y confronter. Nous ne perdons pas un instant et grimpons.

Dès l'entrée, des Propylées dominent les escaliers. Nous y apercevons, entre les colonnes, des grues et des échafaudages. En effet le site, et le Parthénon plus particulièrement, se refont une beauté avec des travaux de conservation-restauration en cours depuis quelques années déjà. Mais cela n'enlève en rien le charme et la découverte de ces temples.

Les Propylées nous invitent alors à pénétrer dans le monde divin. S'en suivent alors la découverte de temples, tous plus impressionnants les uns que les autres. Celui d'Athéna Niké surplombe l'entrée, et quelques mètres plus loin, nous découvrons le temple le plus célèbre de tous : le Parthénon. Consacré à la Déesse Athéna, il abritait sa statue et ses trésors. Fait de marbre, il n'est pourtant pas considéré comme un temple à proprement parlé. De nos jours, l'édifice est en très mauvais état et continue d'être restauré pour retrouver au mieux sa composition d'origine.

Enfin, l'Érechtéion, temple le plus sacré de l'Acropole, se dresse sous nos yeux. Six statues de jeunes filles "Les Cariatides" se trouvent sur l'un de ses portiques, exécutant un pas de danse et servant de colonnes à l'édifice.

L'AGORA

On poursuit notre visite en contrebas de l'Acropole, en direction de l'Agora et de son musée
Une jolie petite église byzantine, du nom d'Agii Apostoli Solaki (l'église des Saints Apôtres) nous accueille dans l'Agora. Elle est l'une des plus anciennes églises de la région.

Contrairement aux sanctuaires, l'Agora était ouverte sur la ville. Elle fut la place publique de l'Athènes Antique. En grec, le mot Agora signifie "le lieu où l'on se réunit".
Centre de la vie commerciale, elle disposait de nombreuses boutiques sous ses portiques, d'un marché, et elle avait aussi une fonction judiciaire, religieuse et sociale, avec notamment des tribunaux et des temples.

En continuant notre chemin via la Voie de Panathénées, nous arrivons jusqu'à la Stoa d'Attale. Restaurée par l'École de fouille américaine, elle abrite désormais un musée très intéressant retraçant l'histoire de l'Agora : le Musée de l'Agora Antique d'Athènes.
Nous y avons passé un long moment, le grand portique hellénistique est un incroyable bâtiment dont la précision de perspective des colonnes en marbre nous a littéralement subjugué.

De nombreux vestiges subsistent de cette Agora reconstituée, parmi eux, les Géants du Gymnase, trois statues colossales qui figuraient à l'époque, comme leur nom l'indique, devant un gymnase.

Après un bref passage devant l'ancien Bouleutérion, le Metrôon et l'Héliée, notre tour de l'Agora prend fin avec le Théséion ou Temple Héphaïstéion, l'un des mieux conservés de Grèce. Il possède toujours sa charpente en marbre. Consacré à Athéna et Héphaïstos, il domine l'Agora depuis sa colline.

LE MUSÉE DE L'ACROPOLE

Le Nouveau musée de l'Acropole est l'un des plus beaux musées archéologiques qu'il m'est été donné de voir. Dès l'entrée on se retrouve projeté à une autre époque en marchant sur une plateforme suspendue par pilotis, nous permettant de marcher sur des plaques en verre transparent, laissant entrevoir un travail de fouilles considérable. Le monde moderne et le monde antique ne font plus qu'un avec ce merveilleux musée. À l'intérieur même constat, tout a été mis en œuvre par l'architecte Bernard Tschumi pour faire face à l'Acropole et aux vestiges en mettant en valeur le site antique et nous faire sentir, à tout moment, la proximité avec l'Antiquité.

Au 1er étage, on retrouve une série d'objets et des vestiges de l'Acropole, dominés par les cariatides du Temple d'Érechthéion menant au 2ème niveau. À cet étage se trouve une salle où sont exposées sculptures et colonnes archaïques.
Le 3ème étage lui, a été entièrement pensé pour accueillir les frises, métopes et frontons tels qu'ils apparaissaient sur le Parthénon.
C'est la salle la plus impressionnante, où la lumière naturelle met en scène ce décor ineffable.

En poursuivant notre balade dans la ville nous découvrons d'autres monuments tels que la Porte d'Hadrien et le Temple de Zeus (ou Olympiéion) avec toujours cette vue panoramique sur l'Acropole. Nous poussons la visite jusqu'au stade olympique panathénaïque entièrement fait de marbre.

C'est ici que prend fin notre merveilleux séjour en Grèce, qui, en plus d'être un pays fabuleux de par ses paysages, possède un héritage culturel incommensurable et terriblement passionnant.
C'est un des pays d'Europe que je vénère, que j'aime infiniment et qu'il me tarde de revoir.

INFORMATIONS PRATIQUES

L'Acropole
Tous les jours de 08:00-20:00 - Dernière entrée 19:30
Tarif : 12€
Le billet donne accès à l'Ancienne Agora et son musée, au Musée archéologique de Kerameikos, l'Olympiéion, le Théâtre de Dyonisos, l'Agora Romaine... Plus d'infos ici 

Le Musée de l'Acropole
Dionysiou Areopagitou 15
Athènes 117 42

Ouvert du mardi au dimanche de 08:00-20:00 et le vendredi de 08:00-22:00 (fermé le lundi)
Tarif : 5€
Photos autorisées à l'extérieur ainsi que les vestiges du 3ème étage sans flash.

Le stade olympique panathénaïque d'Athènes
Vasileos Konstantinou Avenue
Athènes 116 35

Tous les jours de 08:00-19:00 (17:00 en hiver)
Tarif : 5€ avec audioguide


Padoune

Corsica, 28 Avenue du Mont Thabor, Ajaccio, Corse, 20090, France